Chapitre 56.5: Torture

“On dirait que quand j’ai de la chance, rien ne peut m’arrêter …… hahahaha, je suis le roi de la chance !”

 

Fei enleva l’armure de métal lourd, révélant l’armure du Barbare en dessous. Les flèches perforantes étaient très efficaces et avaient même laissé beaucoup de bosses sur les 【Fourrures Arctiques】. La force des flèches passant à travers l’armure avait endommagé le corps de Fei.

 

“… Feindre la mort est en fait très pratique !”

 

Fei sortit une 【Potion de Guérison】 de sa ceinture et prit une gorgée. Ses blessures se rétablirent rapidement et la douleur qui s’était infiltrée profondément dans ses os disparut. Il n’osait pas boire toute la bouteille ; il restait environ un sixième de la potion lorsqu’il la remit dans sa ceinture de rangement.

 

Après avoir récupéré, Fei commença à observer la tente noire et sombre. L’air avait une odeur comme si de nombreux cadavres de créatures avaient pourri et fermentaient ici. Sous la lumière vacillante de la flamme bleue, silencieuse et horrible.

 

Les yeux de Fei atterrirent finalement sur quelques cordes noires. Ses yeux brillèrent alors qu’une idée géniale lui vint à l’esprit. Il décida d’attacher le mage évanoui. Il ne voulait pas tuer ce pauvre mage ; à ses yeux, un mage vivant à quatre étoiles était beaucoup plus précieux que son cadavre. Tant que le mage était sous son contrôle, toutes sortes d’informations dans le cerveau du mage étaient un trésor. Chambord n’était qu’un royaume dans une région reculée du continent. Il y avait beaucoup de choses sur le continent d’Azeroth que Brook et Lampard ne pouvaient même pas expliquer. Fei voulait obtenir plus d’informations directement de la bouche du mage.

 

Fei saisit les cordes et se mit à rire, “Hahahaha ! Comment devrais-je attacher ce vieux bâtard ?

 

Attacher des prisonniers était un travail hautement technique. Si les cordes n’étaient pas attachées correctement, le prisonnier pourrait facilement se détacher et s’échapper. Mais grâce à l’expertise de Fei en regardant plus de 18 films S & M, ce n’était pas un problème pour lui. Fei ne voyait pas d’inconvénient à mettre les théories à l’épreuve.

 

Après quelques minutes.

 

“Ouf, enfin !” Fei claqua des mains en regardant son “projet”.

 

Le pauvre mage à quatre étoiles était attaché dans une “boulette de riz humain”. Fei utilisa six cordes et démontra douze méthodes de liage. Il fit un énorme nœud quand la corde passa autour du visage du mage et le fourra dans la bouche du mage. De cette façon, même si le mage se réveillait plus tard, il ne serait pas capable de lancer des sorts magiques.

 

Bien sûr, ce n’était pas la fin.

 

Pour garantir sa sécurité, il trouva un bâton de bois trapu et le plaça impudemment et impitoyablement dans le trou du mage. Après cela, il relia le bâton et la corde ensemble ; Si le mage se débattait même un peu, la corde bougerait le bâton et il serait rongé continuellement. Cette douleur ferait même s’évanouir l’homme le plus résistant.

 

Même après cela, Fei ne se sentait toujours pas en sécurité. Un mage à quatre étoiles était trop puissant pour lui. Et si ce gars avait des façons de défaire les cordes … Après quelques réflexions, Fei écrasa les os et les membres du mage. Après avoir vu inconsciemment le mage évanoui se débattre agressivement et un tas de sang et de mousse sortir de sa bouche, Fei savait que le mage ne se réveillerait pas de sitôt, alors il commença son plan avec un rictus sur son visage.

 

……

 

……

 

Dans la base ennemie.

 

Les soldats restants faisaient leurs bagages et s’apprêtaient à se retirer rapidement. Il y a dix minutes, un éclaireur était retourné à la base et avait rapporté que l’équipe d’éclaireurs avait découvert les traces des troupes de l’Empire Zenit. Il était presque certain qu’ils se dirigeaient vers Chambord. Ça obligea le chevalier au masque d’argent à abandonner le siège du château de Chambord – le chevalier au masque d’argent savait très bien que les renforts de l’Empire Zenit seraient une excellente excuse pour se retirer. Après que le pont se soit effondré, il n’y avait aucun moyen que son armée puisse détruire le château de Chambord.

 

En plus de cela, presque tous ses soldats ne voulaient plus se battre près de ce château. Ce qui s’était passé aujourd’hui avait détruit le courage des soldats d’élite; tout ce qu’ils voulaient faire était de quitter cette terre démoniaque et de ne jamais revoir ce château de l’autre côté de la rivière au cours de leur vie.

 

Tout le monde dans la base se précipitait pour faire les choses, ce qui donnait l’impression d’être très chaotique. À l’extérieur de la tente du mage se trouvaient deux soldats ennemis. Ils étaient les gardes que le chevalier au masque d’argent avait offert à son professeur. Tous deux étaient grands et forts ; ils avaient peur que s’ils se relâchassent, le mage pourrait le découvrir. Avant aujourd’hui, quatorze soldats avaient été utilisé par le mage comme des rats de laboratoire pour ses expériences pour cette même raison. Ces quatorze pauvres avaient définitivement souffert une torture inimaginable avant leur mort. Ils criaient et gémissaient comme des bêtes sauvages, provoquant des cauchemars chez tous les soldats de la base.

 

Tous deux avaient souhaité que ce siège se termine bientôt. Une fois que les troupes se seraient retirées, ils n’auraient plus à garder ce mage démoniaque.

 

À ce moment là –

 

“Hula -”

 

Le rideau épais qui couvrait l’entrée de la tente s’ouvrit et quelqu’un sortit.

 

Les deux gardes se retournèrent rapidement pour saluer. Mais quand ils virent le visage de l’homme qui venait de sortir, ils eurent la chair de poule. Leurs visages pâlirent, leurs bouches commencèrent à marmonner et leurs dents claquèrent et formèrent une série de sons cassants. Leurs langues tombèrent presque et ils ne pouvaient pas dire un mot.

 

“Ploc !”

 

Après quelques secondes de tremblement, un des yeux du soldat devint blanc et il s’évanouit à cause d’un choc. L’autre soldat était en meilleur état, mais son corps tremblait aussi, comme s’il essayait de se débarrasser des poux. Il pointa son doigt comme s’il avait vu un mort-vivant, et son esprit était complètement vide. Il était un peu envieux de son collègue évanoui ; il ne savait pas quoi faire et devait affronter le démon à moitié conscient.

 

“Hé mec, je suis perdu. Dans quelle tente vit ton patron ? » Fei avait peur que le soldat devant lui ne s’évanouisse aussi. Il afficha un sourire qu’il considérait amical et brillant et demanda au soldat de sa voix la plus sincère en tapotant légèrement l’épaule du soldat.

 

Le soldat tremblait de façon incontrôlable et ne pouvait pas dire un mot. Il tremblait en pointant lentement son doigt vers la grande tente noire à une cinquantaine de mètres, et « Plop ! » S’évanouit comme il l’avait souhaité.

 

“Bon à rien !”

Fei regarda la tente plus loin et cracha par terre. Bien que les soldats ennemis étaient partout, il n’avait pas du tout essayé de se cacher ; il marcha directement vers la tente. Après avoir pris soin du mage à quatre étoiles, aucun des ennemis ne pouvait l’arrêter.

 

Après quelques secondes, quelqu’un avait finalement découvert le Fei déchaîné. Cependant, personne ne cria ni même fit de bruit.

 

“Tink! Tink! ”

 

Dans toute la base, presque tous les soldats qui avaient vu Fei commencèrent à trembler de peur alors que leurs visages pâlissaient. Ils ne pouvaient plus tenir leurs armes, les faisant tomber par terre. Comme s’ils avaient tous été pétrifiés par un sortilège, aucun d’eux ne bougea. Ils étaient tous “en train de trembler” à l’unisson alors qu’ils regardaient Fei monter à la grande tente noire au milieu de la base.

 

L’atmosphère était calme, mais étrange.

 

……

 

……

 

Sur le mur défensif de Chambord.

 

“Oh mon Dieu……”

 

“Impossible……”

 

“Roi Alexander ……”

 

Après avoir vu les flèches perçant recouvrir le pont effondré, beaucoup de gens avaient commencé à pleurer instantanément. Leurs larmes mouillaient leurs visages et ils devaient se tenir l’un l’autre pour se tenir debout, comme si leur endurance avait été aspirée. Lampard n’avait pas dit un mot ; il avait sauté du mur défensif. Emma s’était évanouit dans les bras d’Angela, et le visage d’Angela était aussi pâle que la neige.

 

Le soleil dans le ciel avait soudainement perdu sa luminosité.

 

Tout le monde sur le mur défensif avait senti que le monde était devenu sombre, comme si quelque chose de magnifique s’était brusquement effondré.

 

Traduit de la version anglaise de Noodletown

 

Lien : http://www.noodletowntranslated.com/hail-the-king/hail-the-king-chapter-56-5/

 

Tous les chapitres

Chapitre précédent

Chapitre suivant

3 Comments

  1. Mehlroth

    Merci pour le chapitre

  2. Gob's

    Merci pour le chapitre

  3. tesarinyuu

    Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire

:)