Tout le monde s’attendait à la mort de Pierce, car personne n’était en mesure de le sauver.

 

“Hé, idiot ! Essaie d’esquiver mon arme ultra-dissimulée !

 

Une voix confiante sonna de l’autre côté du champ de bataille. Cependant, même si l’homme enragé décida de l’ignorer, il sentit que quelque chose l’avait visé à l’arrière de la tête. Un objet volait sur lui rapidement.

 

Il fut surpris. Il devait retirer la rapière et bloquer ce qui volait sur lui.

 

“Pu !”

 

L ‘ « arme dissimulée » fut tranchée en deux et un liquide rouge éclaboussa sa tête.

 

“Qu’est-ce que c’était que ça !”

 

En raison du positionnement de son corps, il n’avait aucune idée de ce que “l’arme cachée” était. Il utilisa sa rapière pour créer une zone de protection en forme de sphère et se baissa pour éviter que le liquide rouge ne l’atteigne. Après avoir retrouvé ses repères, il leva les yeux et vit ce que « l’arme dissimulée » était. Il devint immédiatement plus furieux.

 

L ‘”arme cachée” était l’un de ses propres soldats. Quelqu’un avait attrapé et jeté ce pauvre type sur lui et à cause de son insouciance, il n’avait pas regardé et avait coupé ce soldat en deux.

 

“Haha, as-tu peur maintenant ? Petit poulet !”

 

Un rire jubilant avait attiré l’attention de l’homme brandissant la rapière. Il leva les yeux et vit un homme portant une lourde armure avec seulement des ouvertures sur l’armure pour les trous pour les yeux. À la lumière du coucher du soleil, cet homme avait l’air majestueux comme un dieu.

 

Cet homme ne perdit pas de temps, il commença immédiatement à charger ; l’élan de son corps provoqua des collisions si puissantes que tous les ennemis se faisaient renverser du mur.

 

Avec la grande hache à deux mains qu’il tenait à la main, il avait l’intention de faire tomber ce guerrier.

 

“Tu cherches ta propre mort, idiot !” l’ennemi ricana en voyant que le nouvel arrivant se désavantageait.

 

Des armures lourdes étaient utilisées par les soldats de la cavalerie comme des chevaliers, jamais par l’infanterie à pied régulière. Il était stupide de porter une armure de cinquante livres pour un combat rapproché, car cela ralentirait vos attaques et vous alourdirait. Dans l’esprit de cet ennemi, cet homme n’était qu’un imbécile.

 

“Va t’amuser avec la faucheuse !”

 

Le guerrier à la rapière déplaça toute l’énergie de son corps vers son arme. Des flammes apparurent à nouveau autour de la rapière, il perça vers l’homme blindé qui le harcelait.

 

Le coup était rapide, comme si c’était de la foudre. L’énergie débordait de la rapière. L’ennemi avait relâché toute sa force de guerrier à une étoile. Il était confiant qu’il pourrait tuer cet homme blindé avec cette attaque.

 

De l’autre côté, l’homme de fer entièrement blindé continuait de charger sans signe de ralentissement. Comme un imbécile aux yeux des autres, il n’était même pas dans une position de charge appropriée. Lorsque les soldats chargeaient, ils courbaient le dos et gardaient leur poids bas. Avec sa poitrine grande ouverte et le dos droit, cet homme courait littéralement dans la lame.

 

L’ennemi commença à rire.

 

“Haha, il n’y a aucun moyen que tu puisses en sortir vivant d’ici !”

 

Cependant

 

“Tink !” Des étincelles clignotèrent.

 

Le rire s’arrêta brusquement et le sourire se figea sur le visage du guerrier.

 

L’énorme hache que traînait l’homme apparut devant lui à un angle impossible, et entra en collision avec l’extrémité de la rapière.

 

“Ho … Comment ?”

 

Il était stupéfait.

 

“Frapper le bout de ma rapière avec la hache quand nous étions tous les deux en train de bouger si vite ? Cela ne pouvait être que la technique du dieu de la guerre ! Merde, cet homme était en train de jouer avec moi !”

 

L’ennemi regretta immédiatement sa décision et tenta de reculer.

 

Mais c’était trop tard !

 

“Boom !”

 

La rapière ne put pas supporter cette puissance et se brisa en morceaux. La trajectoire de la hache ne s’était pas arrêtée là ; la main du guerrier maniant la rapière avait presque explosé. Si quelqu’un ne savait pas ce qui s’était passé, ils ne reconnaîtraient plus la forme de la main. Les effets du coup continuèrent de se déplacer vers le haut, les veines de son bras droit, qui tenait la rapière, se gonflèrent et sa peau se rompit.

 

Le bruit assourdissant avait dérangé tout le monde sur le champ de bataille. Tous les combattants de Chambord et les ennemis avaient arrêté de se battre pendant une seconde et jetaient un coup d’œil pour voir ce qui s’était passé.

 

“Merde ! Oh mon dieu ! Pour briser une rapière depuis la pointe, quel genre de force était-ce ? “Tout le monde pensait.

 

Mais ce qui était plus surprenant était encore à venir –

 

L’énorme hache était devenue une ombre dans la main de cet homme ; il bougeait si vite que personne ne pouvait suivre les mouvements de la hache. En tant que celui qui était en danger extrême, cet ancien guerrier brandissant la rapière tomba dans une position où il n’avait jamais été auparavant. Il était le seul sur le champ de bataille qui avait vu la hache pivoter pour atteindre sa taille. Cet homme essayait de le couper en deux avec cette frappe horizontale !

 

“Merde !”

 

L’ennemi était dévasté. Il n’avait plus d’arme et tombait soudainement dans un énorme désavantage.

 

Il concentra sa force vers ses pieds sur le sol et sauta en essayant d’esquiver cette attaque brutale. Il fit un saut de cinq pieds de haut, presque comme s’il volait.

 

Mais la hache semblait ignorer les règles de la physique. Elle ne suivait pas la trajectoire horizontale qu’avait pensé l’ennemi. Au lieu de cela, elle avait suivi cet ennemi directement dans les airs.

 

Ce dernier était en plein air, donc il ne pouvait rien faire pour esquiver ou bloquer cette attaque.

 

“Ci —!”

 

Cela ressemblait à la déchirure d’un morceau de papier.

 

La hache traversa le corps du bas de sa main accroupie jusqu’au sommet de sa tête. Parce que ça arriva si vite, l’ennemi n’avait même pas eu le temps de réagir à ce qui s’était passé, il était toujours en une seule pièce quand il atterrit sur le sol.

 

Après un bref moment,

 

Il essaya de tendre la main. Son expression faciale était juste morte.

 

Ce petit mouvement était comme l’appel à la faucheuse,

 

Soudainement –

 

Une petite couture sanglante apparut sur son corps.

 

Il baissa les yeux sur son corps, ne croyant pas ce qui se passait.

 

Il n’y avait pas de temps pour son dernier cri. Le sang commença à gicler. Le corps fut séparé symétriquement de bas en haut. Les intestins blancs, les organes internes hachés et le cerveau visqueux tombaient partout.

 

Ce prestigieux guerrier à une étoile, qui décimait les défenseurs des châteaux il y a moins de 5 minutes, ne pouvait pas être plus mort que cela.

 


Traduit de la version anglaise de Noodletown

Lien : http://www.noodletowntranslated.com/hail-the-king/hail-the-king-chapter-8/


Tous les chapitres

Chapitre précédent

Chapitre suivant