Château de Chambord

 

Les oreilles de tout le monde étaient remplies de cris lugubres et de cris de bataille bruyants.

 

Les attaquants et les défenseurs donnaient tout ce qu’ils avaient à la bataille. C’était soit une bataille pour leur survie.

 

Des vagues d’ennemis vêtus de légère armure noire chargeaient vers le château comme un tsunami noir. Les trois énormes échelles de siège étaient comme des monstres de guerre ; les crochets des échelles s’accrochaient aux bords des remparts, envoyant constamment plus d’ennemis pour combattre les défenseurs sur les murs. Des crochets retenaient fermement les échelles de siège, pendant que des escouades d’environ 30 ennemis se battaient agressivement pour protéger les échelles.

 

Au fil du temps, de plus en plus d’ennemis réussirent à monter sur les murs du château.

 

Ce n’était pas une bonne situation pour le château de Chambord ; il y avait dix fois plus d’ennemis que de soldats de Chambord.

 

“Pierce ? Pierce … où es-tu ? Fils de pute ! “Un énorme homme de six pieds qui avait les cheveux noirs et portait un gilet de cotte de mailles s’était retourné et avait crié alors qu’il tranchait un ennemi. “Pierce ! Assemble quelques hommes et débarrasse-toi de ces putains d’échelles. Vite !”

 

“Oui monsieur !”

 

Pas très loin, Pierce était trempé de sang. Il était déjà difficile de dire si c’était le sien ou si ça venait des ennemis qu’il avait tués. En entendant le commandement, il fit signe à quelques soldats près de lui : « Allez les gars, allons-y ! Nous devons tuer ces enfoirés et briser ces échelles ! »

 

Pierce était connu à Chambord pour sa force brutale.

 

Alors que les veines de ses bras gonflaient, il commença à balancer son énorme marteau de fer de la taille de deux ballons de basketball. Comme le légendaire berserker, il se débarrassait de ses ennemis comme s’il s’agissait de mouches. Aucun des ennemis ne pouvait l’arrêter.

 

Il s’approchait rapidement des échelles de siège, laissant derrière lui une route de mort et de sang. Une vingtaine d’autres soldats le suivirent. Ils s’étaient engagés à finir la mission.

 

Les ennemis qui défendaient les échelles avaient été alertés.

 

“Attention ! En avant ! Formation demi-arc ! ”

 

Le chef de l’équipe de défense ennemie cria !

 

“Kata, kata, kata, kata !”

 

Les trente ennemis avaient formé un demi-cercle à côté du mur et protégeaient les trois échelles de siège dans le demi-cercle. Avec des lames de requin qui dégoulinaient encore de sang vers l’extérieur, ils ressemblaient à un hérisson en métal, attendant que les défenseurs fassent des erreurs pour en profiter.

 

Ces ennemis avaient définitivement plus d’entraînement que les soldats de Chambord.

 

Dix mètres ……

 

Six mètres ……

 

Trois mètres ……

 

Un mètre ……

 

La distance entre les soldats menés par Pierce et les ennemis disparaissait en quelques secondes.

 

Finalement —

 

“Hooo ! Va au diable !”

 

Pierce cria soudainement. Il lança le marteau en faisant un énorme demi-cercle, comme s’il s’agissait d’un javelot, le marteau s’échappa de ses mains et vola vers la formation de l’ennemi.

 

Ce marteau sanglant fit une belle trajectoire dans l’air, et s’écrasa à travers la formation défensive avec une force dévastatrice.

 

“Boom !”

 

Cela causa des dégâts massifs aux ennemis. Du sang fut versé, des lames furent brisées et des membres volaient partout.

 

Les ennemis ne s’attendaient certainement pas à ce type de manœuvre. Le marteau volant avait fait un trou sanglant au centre de la formation.

 

En détruisant les trois échelles de siège, les ennemis n’auront aucun moyen d’entrer dans le château de Chambord pour l’instant. Après avoir tué tous les ennemis qui se trouvaient sur le mur de la défense, les défenseurs pourraient enfin avoir le temps de se reposer en toute sécurité. Sinon, le château serait assiégé et tous leurs amis et leurs familles deviendront des esclaves de guerre, sans espoir de liberté pour des générations.

 

Après avoir pensé à cela, tous les soldats étaient motivés pour vaincre les ennemis, leur moral était si élevé que le sang de leurs corps était presque brûlant.

 

Ils ne pouvaient pas laisser les ennemis assiéger le château. Même s’ils mouraient, ils n’allaient pas reculer.

 

“Chargez !!”

 

“Chargez !!!!!!!!”

 

Les soldats suivirent Pierce, furieusement chargeant vers les ennemis.

 

Pierce se précipita en avant, ramassa le marteau qu’il avait jeté avant que les ennemis ne puissent réagir, et commença à les écraser. Il donna ensuite des coups de marteau autour de lui avec force, ce qui força tous les ennemis proches à s’éloigner ; le plus proche n’avait même pas eu le temps de réagir avant que Pierce ait écraser sa tête. Aucun d’entre eux ne pouvait l’arrêter.

 

“Crack ! Brrm !”

 

“Bang !”

 

“Click !”

 

Armes, armures et jointures nues étaient en collision.

 

Le sang qui jaillissait et les membres détachés peignaient l’image de l’enfer.

 

“Boom !”

 

Pierce brisa l’épée de l’ennemi devant lui. Il leva les yeux et vit l’échelle juste devant lui. Il balança une fois de plus le marteau pour repousser les ennemis qui s’approchaient.

 

“Dang ! Dang ! dang ! ”

 

Il fit un sprint en avant et cassa tous les crochets d’une échelle.

 

“Va te faire foutre !”

 

Pierce frappa l’échelle avec force. Il entendit beaucoup de cris. Au moment où l’échelle tombait, les ennemis qui étaient encore en train de grimper, tous tombaient vers le sol comme des boulettes. Ils furent écrasés par la lourde échelle en pâte de viande sanglante instantanément.

 

“Que c’est agréable !”

 

Le commandant aux cheveux noirs vit ce que Pierce avait fait et cria.

 

” Pierce ! Bon travail ! Deux de plus ! Achève-les tous et je vais t’acheter la meilleure bière ce soir ! Tout ce que tu pourras boire ! “Il était en train de se battre avec un ennemi mince mais grand pendant qu’il hurlait. Ce guerrier était très habile. Même s’il était un commandant, ils combattaient pendant environ dix secondes mais aucun d’eux n’avait l’avantage.

 

“Haha ! Brook ! La bière est sur toi ce soir !

 

Pierce répondit avec enthousiasme. Bien qu’il parlât, il n’était pas lent avec ses attaques. Son marteau était rapide comme l’éclair ; il fit la même chose qu’avec la première échelle

 

“Dang ! Dang ! Dang ! ”

 

Il brisa tous les crochets de la deuxième échelle. Il était sur le point de la jeter du mur,

 

Mais soudainement —

 

“Meurt ! Crétin !”

 

Une ombre noire vola le long du mur de la défense. La rapière que cet ennemi utilisait, piquait directement vers la tête de Pierce. Il essayait de tuer instantanément Pierce.

 

Pierce n’avait pas beaucoup de temps pour réagir. Tout ce qu’il eut le temps de faire, c’était de positionner son marteau pour que sa tête soit protégée.

 

“Ding ! Ding ! Ding !”

 

Ces quelques coups avaient tous atteint le centre du marteau et fait quelques étincelles.

 

Une force irrépressible passa à travers le marteau et choqua Pierce.

 

Même si Pierce était né avec une force inhumaine, il ne pouvait pas s’y opposer. La force le repoussa de quatre pas. Il s’était également cassé quelques doigts et il ne pouvait presque plus tenir le marteau.

 

“Merde ! Un maître !” Pierce fut surpris.

 

Cependant, cet ennemi arrêta d’attaquer. Lorsque cet ennemi souleva de nouveau sa rapière, Pierce entendit une tonne de cris. L’ennemi se déplaçait si vite qu’il redevint une ombre noire. Les autres soldats qui étaient venus avec Pierce tombèrent tous par terre. Lorsqu’il regarda de plus près, ils avaient tous un trou dans la tête. Des liquides blancs et rouges coulaient, c’étaient des cerveaux.

 

“Bender ! Bond ! Tony ! … Mes frères !!! ” cria Pierce

 

Il ne pouvait pas comprendre ce qu’il voyait, s’évanouissant presque sous le choc.

 

Ses meilleurs amis avec qui il s’amusait la nuit dernière au bar et en qui il avait confiance avaient été tués juste devant lui. Il avait l’impression que le ciel était tombé.

 

“Crève ! Démon !”

 

Pierce cria. Il oublia les blessures sur son corps. Il regarda le guerrier, abandonna toutes les tentatives de défense et attaqua droit devant. Cet ennemi avait laissé plusieurs blessures sévères sur le corps de Pierce alors que Pierce ne pouvait même pas le toucher. Mais Pierce s’en fichait, il continuait à balancer son marteau.

 

“Haha, ça ne sert à rien !” Le guerrier ennemi rit. Il avait l’air d’un corbeau.

 

La rapière était trop rapide et il était trop fort.

 

Il bougea à nouveau, la rapière visant à nouveau la tête de Pierce.

 

Pierce pencha son corps comme s’il essayait d’esquiver la frappe, mais la rapière transperça facilement son épaule droite. L’ennemi sourit dédaigneusement, il allait sortir la rapière et mettre fin à la vie de Pierce.

 

Mais –

 

Il fut surpris de découvrir qu’il ne pouvait plus retirer la rapière ?!

 

Du sang jaillit de la bouche de Pierce.

 

Mais cet homme aux cheveux blancs commença à rire.

 

Rire joyeusement !

 

Cet ennemi ne savait pas ce qui se passait, mais il avait l’impression d’avoir sous-estimé l’ennemi.

 

Mais il n’avait pas le temps de réagir.

 

Pierce saisit la lame fermement des deux mains ; Comme s’il ne ressentait aucune douleur, il laissa la rapière dans son épaule et claqua son corps contre l’ennemi. Il prit l’homme qui maniait la rapière par surprise et le força à continuer à reculer.

 

Il leur fallut seulement 3 secondes pour atteindre l’extrémité du mur de défense.

 

Si l’ennemi reculait davantage, il tomberait de ce mur de deux cents pieds de haut. Même s’il était puissant, mais il n’avait aucun moyen de rester en vie après être tombé d’une telle hauteur.

 

“Merde !”

 

Cet ennemi était furieux, mais il n’avait d’autre choix que de lâcher sa rapière.

 

Etant obligé de lâcher son arme favorite par un simple soldat qui n’avait plus qu’un soupçon de vie, il avait honte de lui-même. Il était un guerrier prestigieux à une étoile.

 

Après avoir lâché la rapière, des flammes rouges commencèrent à apparaître autour de son corps. Les poings dont la température pouvait faire fondre le fer, atterrirent sur le dos de Pierce. Il mangerait cet homme aux cheveux blancs s’il le pouvait.

 

“Pu … Hahaha. J’ai gagné cette fois-ci, fils de pute !

 

Pierce vomit une bouche pleine de sang, mais il riait fièrement.

 

Pierce lâcha la rapière et chargea la deuxième échelle de siège. Parce qu’il avait cassé les crochets de cette échelle de bonne heure, il la poussa du mur avec son épaule gauche. Tous les ennemis qui grimpaient sur cette échelle tombèrent au sol et furent écrasés dans des tas de pâte de viande.

 

“Merde ! Sale esclave ! Je jure que je vais tuer tout le monde dans ce château !

 

L’ennemi était enragé. Maintenant, il savait que cet homme n’essayait pas de le pousser hors du mur, le plan était de détruire la deuxième échelle de siège ; et il avait été berné !

 

Il frappa Pierce avec la rapière de toutes ses forces. Pierce s’était évanoui de toutes les blessures et de la perte de sang.

 

“Merde ! Faites attention !”

 

Brook, le commandant cria anxieusement. Il ne pouvait rien faire, il était encore en combat rapproché avec l’autre guerrier.

 

Cette bataille de siège avait prise presque toute la journée. Il y avait des individus puissants du côté de Chambord, mais ils avaient été la cible du commandant ennemi. Même le guerrier à trois étoiles Lampard était en train de se battre avec un guerrier ennemi.

 

À ce moment-là, il n’y avait personne qui pouvait sauver la vie de Pierce !

 

La rapière couverte de flammes n’était qu’à un pouce du cou de Pierce !

 


Traduit de la version anglaise de Noodletown

Lien : http://www.noodletowntranslated.com/hail-the-king/hail-the-king-chapter-7/


Tous les chapitres

Chapitre précédent

Chapitre suivant