Fei était surpris.

 

“Temps de jeu maximum pour aujourd’hui ? Qu’est-ce que c’est ?”

 

Il ne s’attendait pas à ce que quelque chose comme ça arrive juste au moment où il s’apprêtait à retourner au 【Camp des Rogues】.

 

La vision de Fei s’estompa la seconde suivante. Le monde entier commença à se tordre et s’estomper juste devant ses yeux. Puis ce fut l’obscurité complète.

 

……

 

……

 

Fei rouvrit les yeux et se retrouva dans le palais du roi.

 

Des décors magnifiques, des meubles splendides et le lit king-size doré rouge foncé, c’était l’opposé de l’atmosphère sombre et sanglante du monde Diablo.

 

“Que s’est-il passé ? Est-ce que j’ai … juste fait un cauchemar ? “Fei était confus.

 

Fei était toujours allongé sur le lit.

 

Il se redressa sur le lit et, étonnamment, découvrit que les étourdissements qu’il ressentait quand il venait de se réveiller dans ce monde disparaissaient, ainsi que la douleur de ses blessures à la tête et à la poitrine.

 

“Comment … est-ce que ce n’était pas un rêve ?”

 

Fei sentait inconsciemment que quelque chose de spécial lui était arrivé, mais il ne pouvait pas indiquer quoi. Tout le palais était calme. Personne n’était là. Fei sortit du lit et s’étira un peu.

 

‘Zipp —–‘

 

Le son d’un chiffon se déchirant.

 

La chemise blanche à col roulé de chevalier de Fei s’ouvrit brusquement sur plusieurs points. Si vous le regardiez à ce moment-là, vous concluriez probablement qu’il était un sans-abri, à en juger par la chemise déchirée et son pantalon déchiré.

 

“Merde, qu’est-ce que c’est ?”

 

Fei eut un peu peur.

 

Tout ce qui lui était arrivé lui avait rendu ses nerfs un peu plus faibles. Il avait l’impression d’être proche d’une dépression nerveuse.

 

Il baissa les yeux et, en y regardant de plus près, il réalisa que les vêtements qu’il portait étaient un peu petits pour sa taille. Quand il s’étirait, il déchirait facilement les petits vêtements inconfortables.

 

“Quelle qualité pitoyable ? Qui fait de tels vêtements pour un roi ?

 

Le vent soufflait à travers le palais, et Fei sentit le froid. Il était presque nu.

 

“Merde, je dois trouver quelque chose à porter.”

 

Fei jeta un coup d’œil autour du palais et trouva un meuble ressemblant à une armoire. Il l’ouvrit et constata qu’il y avait beaucoup de vêtements luxueux dedans. Il choisit une chemise et un pantalon de chevalier noir. Il les mit et marcha vers le miroir.

 

L’homme dans le miroir choqua Fei.

 

C’était un homme d’environ 6 pieds de haut. Ses épaules étaient recouvertes de longs cheveux noirs attachée à l’arrière de sa tête par un anneau de cheveux rubis. Son beau visage viril et son corps blessé pouvaient faire tomber toutes les femmes pour lui.

 

“Putain ! Ce beau gosse dans le miroir, c’est moi ??? ”

 

Fei ne le croirait pas, c’était irréel pour lui. Après des danses esquissées devant le miroir et voyant que l’homme dans le miroir reflétait ses mouvements, il l’accepta finalement.

 

“Hahaha, mon dieu, oh mon dieu. Bien que cet Alexander fût un retardé mental, mais il avait un visage parfait ! Haha, Il est bien plus beau que moi ”

 

Fei ne put s’arrêter de poser devant le miroir, comme s’il venait de découvrir un nouveau continent.

 

“A partir de maintenant, je suis Alexander !” Se dit-il joyeusement.

 

Après sa nouvelle découverte, il se dirigea vers la rangée d’armures complètes de chevaliers médiévaux au centre du palais. Il prit une armure sur sa taille et en tira l’épée à deux mains que l’armure tenait. Il balança l’épée avec force, essayant de sentir sa force.

 

Mais après avoir fait ça, son expression faciale devint bizarre.

 

“Comment est-ce si léger ? Ce n’est pas un jouet en plastique, n’est-ce pas ?

 

Une majestueuse épée à deux mains de 5 pieds de long devait peser au moins trente à quarante livres. Mais Fei avait l’impression de tenir une plume, il n’y avait aucun poids. C’était étrange.

 

“Tink !”

 

Fei frappa l’armure métallique avec l’épée juste pour voir si l’épée était un jouet ou non.

 

Mais quelque chose d’inattendu se produisit –

 

L’armure avait un centimètre d’épaisseur mais l’épée la traversa facilement, comme si Fei coupait un bout de papier. Le coup coupa l’armure en deux, la moitié supérieure de l’armure atterrit rapidement sur le sol et produisit un autre son de “tink”.

 

“Putain de merde !”

 

Bien que Fei ne crût pas en dieu ou au fantôme, mais il n’y avait pas d’autre moyen d’expliquer ce qui s’était passé.

 

“Pourquoi suis-je si fort maintenant ?”

 

Fei trancha de nouveau inconsciemment avec l’épée, mais il ne ressentait toujours aucun poids.

 

L’épée à deux mains était clairement une véritable arme.

 

“Cet sensation…”

 

Fei ferma les yeux en essayant de se souvenir de la façon dont il manipulait l’épée. Il ressentait la même chose que lorsqu’il était un barbare dans le « rêve », balançant la hache à deux mains sur les monstres.

 

“Ai-je…”

 

Fei était choqué.

 

“Ai-je ramené la puissance de mon personnage barbare du” rêve “dans le monde réel ?”

 

Il n’arrivait pas à sortir cette pensée de sa tête et allait rapidement tester cette hypothèse improbable. Il remit l’épée à l’armure endommagée et regarda les autres armes dans le palais.

 

Quelque chose attira rapidement les yeux de Fei.

 

Plus loin, dans un coin du palais, se trouvait une énorme hache à deux mains à la forme bizarre. De la manche à la lame massive, cela mesurait au moins cinq pieds de long et pesait environ cent livres. Elle se trouvait près d’une lourde armure noire. Son poids avait fait une brèche dans une partie du carrelage.

 

Une sculpture bizarre sur le corps de la hache la rendait encore plus intimidante.

 

Fei se précipita là-bas et la ramassa. Soudainement, Fei sentit la hache et lui devenir plus qu’un, comme si la hache faisait partie de son corps.

 

Il ferma à nouveau les yeux et se concentra sur le sentiment.

 

“C’est sûr, c’est la sensation de ma【Maîtrise des armes】de niveau 3 dans le ‘rêve’. Surtout avec des haches, parce que j’étais barbare. ”

 

La hache à deux mains était comme un moulin à vent dans les mains de Fei. Toutes les techniques de hache étaient exécutées par Fei au niveau de maître, comme s’il avait utilisé des haches depuis plus de dix ans.

 

Fei estima qu’il pouvait conclure que son hypothèse avait été complètement prouvée.

 

Il avait en effet acquis toutes les compétences, forces, dégâts et tous les attributs du barbare de niveau 5 dans le « rêve ».

 

Ce nouveau pouvoir donnait à Fei un profond sentiment de sécurité.

 

“Je me demande à quel niveau appartient ce pouvoir dans ce monde magique ?”

 

Alors que Fei se sentait incroyable à propos du nouveau pouvoir acquis, Il se souvint soudainement que “Maître” Lampard disait quelque chose à propos des ennemis qui assiégeaient toujours le château.

 

“Peut-être que je devrais y aller jeter un coup d’œil.” Cette pensée devint de plus en plus forte dans l’esprit de Fei.

 

“Peut-être que je pourrais aider avec ma force.”

 

Fei décida d’y aller. Sur le plan de la sécurité, Il choisit l’armure la plus épaisse et la plus lourde du palais et la mit.

 

Cette armure avait littéralement couvert Fei de la tête aux pieds, avec les seules ouvertures étant les trous pour que Fei puisse voir à travers.

 

Fei avait l’impression de porter le tout premier costume d’Iron Man du film [Iron Man I], celui que Robert Downey Jr. avait construit en Irak.

 

Cette armure de cinquante livres ancrerait littéralement Fei à la terre ; mais maintenant, Fei avait l’impression de porter un vêtement de la marque Nike ultramince et résistant à la transpiration.

 

Fei tapota le casque avec la hache.

 

“Tink! Tink! – ”

 

Fei était satisfait d’entendre le son. “Haha, aucunes flèches ne m’auront maintenant !”

 

“Roi Alexander ! Tout est près, il est temps de sortir !”

 

Fei regarda autour de lui en quittant le palais tranquillement.

 

Il essayait de se montrer devant les gardes, mais qui savait qu’il n’y avait personne pour protéger le roi. Le palais était silencieux. Pendant qu’il marchait, il vit deux soldats lourdement blessés qui dormaient à côté de la porte principale du palais.

 

Il semblait que ces deux soldats fatigués venaient juste de rentrer de la première ligne de bataille.

 

“Merde ! Mon palais n’est gardé que par deux soldats blessés, la bataille doit être à son paroxysme.”

 

Les cris de bataille devenaient de plus en plus forts à mesure que Fei se rapprochait de la porte principale du château.

 

“Il n’y a pas de temps à perdre !” Pensa Fei en faisant un sprint encore plus rapide.

 


Traduit de la version anglaise de Noodletown

Lien : http://www.noodletowntranslated.com/hail-the-king/hail-the-king-chapter-6/


Tous les chapitres

Chapitre précédent

Chapitre suivant