Chapitre 56.9: Vieux bâtard

Enfin à Chambord. Tous les soucis de Bast disparurent.

 

Après avoir vu le ferme mur de défense essentiellement intact, Bast fut soulagé, “Bon, les renforts ne sont pas arrivés trop tard. Le pire n’a pas eu lieu, et les ennemis n’ont pas conquis le château …… “Quand il y pensa, il soupira,” Le guerrier Lampard était encore là, donc Bazzer ne pouvait pas trop en faire. Angela et ce roi attardé devraient être sains et saufs.

 

Les nombreux cadavres et les marques laissées sur le mur de la bataille intense effraya Bast. Il ne savait pas comment Chambord avait survécu. C’était un miracle. Quatre cents soldats de la garde du roi avaient pu se défendre pendant cinq jours contre le siège de plus de deux mille ennemis d’élite ?

 

Après qu’il ait marché sur le pont, Bast fut finalement stupéfait.

 

“Oh Dieu de la guerre … incroyable ! Briser le pont de pierre ? De qui vient l’idée ? Eh, Lampard et Brook sont tous les deux forts, il n’y a aucun moyen que ce soit leur idée … Serait-ce Bazzer ? Depuis quand ce vieux chien pourrait-il faire quelque chose de bien ?”

 

Bast baissa la tête et réfléchit.

 

Soudain, il entendit les acclamations de l’autre côté du pont partiellement effondré. C’est alors qu’il remarqua que de nombreux citoyens de Chambord se rassemblant sur le côté pour une raison quelconque, en train de fêter. Sous le sifflement du courant rapide, il entendit faiblement « Vive le roi !», « Vive Sa Majesté ! » Et d’autres cris similaires. Bast fut un peu surpris, “Vive le roi ? Eh …… Ils ne parlent pas d’Alexander l’attardé, non ? ”

 

Bast accéléra ses pas et ensuite il vit une autre scène choquante –

 

Sa belle et innocente fille Angela courait vers le pont depuis le château. Elle avait abandonné toutes ses manières distinguées ; Comme un beau papillon flottant dans une traînée de fleurs, son visage était tout rouge et elle respirait lourdement alors qu’elle séparait la foule. Elle riait et pleurait en même temps qu’elle étreignit et sauta dans les bras du jeune homme portant une armure ruinée et couverte de sang.

 

Bast ne pouvait pas en croire ses propres yeux.

 

“Dieu ! Depuis quand mon bébé pur et obéissant, Angela est-elle devenue aussi ouverte et audacieuse ? Embrassant un jeune homme inconnu en public ? A-t-elle oublié qu’elle deviendra la future reine du royaume ? Ou est-ce que quelque chose de magique s’est passé depuis que j’ai quitté Chambord ?”

 

Bast se sentit nerveux alors qu’il y pensait.

 

Il sentait qu’il avait besoin de rappeler à sa fille idiote de ne jamais être trompée par les mots enjoués et charmants d’un jeune homme. Bast se précipita vers la brèche sur le pont et cria intentionnellement, “Hé Angela, ma chérie ! Je suis revenu !”

 

……

 

De l’autre côté du pont effondré.

 

Fei appréciait le sentiment extatique du câlin chaud et doux. Bien qu’il ait été surpris que sa belle fiancée se soit précipitée hors du château et ait sauté dans ses bras, après avoir été étourdi pendant un bref moment, il était plein de joie. Ce type pensait à lui-même joyeusement, “Hahaha, ça devrait être un couple parfait, non ? Le héros et la beauté …… ”

 

Tandis que Fei était si ravi que ses dents tombaient presque et qu’il retenait ses pulsions de bave juste pour sentir la beauté dans ses bras, quelqu’un agit de manière impudente et le fit se sentir vraiment mal à l’aise en criant : “Angela, ma chérie ! Je suis revenu !”

 

Fei était enragé.

 

“Merde !” Qui est ce bâtard sans yeux ? Qui ose flirter avec ma femme de façon aussi flagrante ? ”

 

Le feu de la colère commença à brûler de façon incontrôlable en Fei qui devenait extrêmement jaloux. Fei jeta un coup d’œil furieux et regarda de l’autre côté du pont en suivant la vue de tout le monde. Il vit un « vieux bâtard » qui regardait la fille dans ses bras « indécemment ». Il n’était définitivement pas bon.

 

“Qui diable est ce vieil homme ?”

 

Fei sentit ses poings se démanger.

 

Après avoir vu le “vieux bâtard” continuer à cligner des yeux imprudemment de l’autre côté du pont, Fei écrasa presque ses propres dents en morceaux, et ses jointures craquaient de la façon dont il tenait ses poings. Les soldats et les citoyens à côté de Fei cessèrent d’applaudir et regardèrent Fei avec une expression étrange sur leurs visages.

 

Bast avait quitté le château avec une tonne de trésors des collections du roi. Beaucoup de gens pensaient que le majordome avait abandonné sa fille et le beau-fils retardé et s’était enfui avec les trésors. Cependant, personne n’aurait pensé qu’il reviendrait comme ça. L’esprit de tout le monde ne pouvait pas réagir assez vite à cela ; c’était pourquoi leurs expressions étaient bizarres.

 

Mais Fei avait tout faux.

 

La fiancée du roi était flirtée si ouvertement, surtout pendant sa célébration de la victoire. Comment était-il censé réagir ? Fei pensait inconsciemment que la raison pour laquelle les expressions de tout le monde étaient bizarres était parce que ……

 

“Whoosh!”

 

Fei utilisa immédiatement【Bond】; Comme un tigre avec ailes, il sauta du côté nord du pont vers le sud. Sans un mot, il saisit la robe de son futur beau-père et souleva le « vieux bâtard » ; il était prêt à enseigner une leçon à ce grossier cinglé……

 

A ce moment, la voix tremblante d’Angela résonna, “Père, tu … tu es de retour !”

 

“Eh …… Père ?”

 

Fei fut surpris. Une pensée lui traversa l’esprit comme un éclair alors que son expression devenait aussi étrange, « Putain, ce vieil homme est …… est en fait le père d’Angela ?» Fei fit soudainement irruption dans une sueur froide. Avant qu’il ne puisse rien dire, le vieil homme dans ses mains cria de surprise, “Il s’est avéré être vous, Alexander. Vous êtes devenue normale … Ay, qu’est-ce que vous faites, je suis votre futur beau-père, vite reposez-moi … ”

 

Fei était embarrassé.

 

Il estima qu’il ne pouvait pas réparer la situation, “Merde ! Qu’est-ce que c’est ? Jaloux de mon beau-père ? C’est aussi tragique qu’Oedipe dans la mythologie grecque qui a épousé sa propre mère …… Que dois-je faire ? ”

 

“Je ne peux pas paniquer, je dois rester calme !”

 

Après avoir réfléchi, une idée lui vint dans la tête. En une seconde, sa prise se transforma en un câlin intime. Fei serra fermement Bast avec ses deux bras et arbora un sourire surpris et joyeux. Il rit, “Ah, cher oncle Bast, tu m’as tellement manqué !”

 

“Eh, vraiment ? Pourquoi est-ce que j’ai senti que vous vouliez me tuer ? » Bast eut du mal à respirer dans l’étreinte serrée de Fei.

 

“Hehe, c’est votre imagination, c’est 100% votre imagination … Eh, permettez-moi de vous amener.” 【Bond】 fut initié, et Fei tint son futur beau-père sous ses bras et sauta de le côté sud du pont vers le nord.

 

Traduit de la version anglaise de NoodleTown

Lien : http://www.noodletowntranslated.com/hail-the-king/hail-the-king-chapter-56-9/

 

Tous les chapitres

Chapitre précédent

Chapitre suivant

5 Comments

  1. Max

    Merci pour le chapitre !

    J’adore le “Ce n’était qu’une illusion” X)

  2. Mehlroth

    Merci pour le chapitre

  3. Kyora

    Merci pour le chapitre, j’ai découvert le novel avant-hier et j’ai tout lu, vraiment un de mes préférer pour le moment.

  4. Gob's

    Merci pour le chapitre

  5. tesarinyuu

    Merci pour le chapitre, quand tu foire et que tu veux pas que ça se voit XD

Laisser un commentaire

:)