Bien que personne ne sache quel genre de visage était sous ce casque, cet homme avait définitivement gagné la confiance et le respect des soldats. Après avoir vu Fei perdre le combat, Brook et quelques autres soldats courageux se précipitèrent vers Fei, prêts à sacrifier leur propre vie pour protéger cet homme qui, à lui seul, sauva le château de Chambord du siège de l’ennemi aujourd’hui.

 

L’épéiste Landes était également un guerrier à trois étoiles, mais il savait qu’il avait un avantage. La force terrifiante de l’adversaire l’avait frappé pendant la collision. Son bras droit qui tenait son épée était engourdi et il avait du mal à respirer. Le pire de tout, c’est que la collision l’avait envoyé dans les airs, alors il n’avait pas d’endroit où aller pour reprendre son élan.

 

Mais –

 

“Crève !!”

 

Landes ne s’arrêta pas là. Il retourna son poignet gauche pour lancer quelque chose vers le rempart. C’était un crochet similaire à celui utilisé par [vingt]. Après l’avoir accroché sur le rempart, il tira la corde avec force et l’élan le renvoya sur le mur défensif.

 

Brook et l’autre soldat qui essayaient d’aider ne pouvaient pas se rapprocher à cause de pression crée par l’énergie du guerrier.

 

L’énergie de Landes renforça de nouveau son arme. Avec des flammes rouges sur l’épée, il se précipita vers Fei ! Il décida d’enseigner à cet idiot une leçon mortelle qu’il ne devrait pas jouer avec un guerrier à trois étoiles.

 

Les soldats et les défenseurs étaient terrifiés. Tout le monde pensait que Fei allait mourir à coup sûr.

 

Toutefois –

 

“Hahaha ! Bâtard, c’est tout ce que tu as ?”

 

Fei inclina légèrement son corps, n’essayant pas d’esquiver du tout. Comme s’il avait si peur qu’il avait oublié de bouger, l’épée transperça facilement par son épaule. Cependant, Fei rugit immédiatement comme un lion blessé.

 

“Rooaarrrrr — ”

 

Cri de Guerre barbare – 【Hurlement】

 

Un pouvoir mystérieux apparut juste après le rugissement.

 

Landes était stupéfait. Il avait vraiment peur. Il n’avait jamais ressenti ça avant. Il avait arrêté l’énergie dans son corps pendant une seconde. Derrière le casque de l’adversaire, Landes vit des yeux remplis de folie.

 

Ces yeux représentaient la mort.

 

“Meurt ! Idiot !”

 

Fei concentra sa force dans ce coup de poing et visa la poitrine de Landes.

 

L’esprit de Landes n’était pas clair parce qu’il était affecté par 【Hurlement】. Bien qu’il ait senti le danger, il n’était pas capable d’esquiver ce coup de poing. L’énorme force ne lui donna aucune chance. Il fut frappé instantanément et le sang jaillit de sa bouche. Son corps fracassa le rempart et le brisa. Tous deux tombèrent du mur de défense – son épée était toujours accrochée à l’épaule de Fei.

 

Bien que Landes eût l’énergie d’un guerrier à trois étoiles, après avoir été frappé par ce coup de poing, les dégâts infligés à son corps étaient énormes. Il était choqué et incrédule alors qu’il tombait. Il lutta pour lancer son crochet, qui fut éventuellement accroché au mur de la défense. Il tira dessus, arrêtant sa chute et atterrit en toute sécurité.

 

Bien qu’il ait été blessé, tomber du mur de la défense n’était pas suffisant pour le tuer. Il regarda au sommet du mur, hésita un peu, puis décida de se retirer temporairement.

 

Il sentit un appel de la faucheuse quand il fut frappé. Bien que la puissance de cet homme fût bien inférieure à la sienne, la folie et la volonté de se battre lui firent perdre courage de combattre à nouveau cet homme.

 

……

 

Sur le mur de la défense.

 

La façon dont les soldats regardaient Fei, qui avait encore l’épée coincée dans son épaule, changea complètement.

 

Respect, folie…

 

Ils le regardaient comme s’il était un dieu de la guerre. Même le guerrier à trois étoiles Lampard, qui avait finalement récupéré un peu de la blessure indiscernable, regardait Fei avec respect et sérieux.

 

Après la série d’attaques entre Fei et Landes, seul Lampard pouvait clairement voir quel genre de guerrier cet ‘homme de fer’ était !

 

……

 

À ce moment-là, la question qui préoccupait tout le monde était :

 

“Qui est-il ?”

 

“Qui pourrait-il être ?”

 

Tout le monde se demandait : « Sous le casque teint de sang de l’ennemi, quel visage a-t-il ? »

 

Fei leva le bras.

 

Chaque minuscule action de Fei était observé dans les moindres détails par les gens de Chambord.

 

Il posa sa main gauche sur la poignée de l’épée des Landes qui était toujours collée à son épaule droite. Il se mordit les dents et l’arracha.

 

“Pu -”

 

Un flux de sang jaillit de l’armure métallique.

 

Certaines personnes ne purent résister et crièrent comme si elles étaient celles qui avaient été percées.

 

Fei ne tremblait pas et ne faisait aucun bruit, il le faisait paraître indolore et simple, ce qui stupéfiait de nouveau les nombreux observateurs.

 

Fei prit une longue inspiration après avoir sorti l’épée. La douleur immédiate le rendit étourdi pendant un moment, mais il se tenait très bien ensemble, personne ne pouvait le voir. Après la douleur et le vertige passé, il enleva son casque lentement.

 

Cette scène était encore plus lente aux yeux des soldats et des défenseurs. C’était comme un film d’action au ralenti pour eux.

 

Cela ne prit qu’une seconde, mais cela ressemblait à une décennie aux yeux des observateurs. Finalement, le mystère fut dévoilé.

 

Ils virent le visage sous ce casque – ses cheveux noirs étaient mouillés et collés sur son front, et ses sourcils épais et son sourire brillant avaient rendu son visage encore plus beau.

 

“Il est …”

 

Les soldats sur le mur de la défense avaient oublié comment respirer et parler, comme s’ils venaient de regarder Médusa.

 

Lampard était un homme très sérieux, mais maintenant sa bouche était grande ouverte, ne sachant que dire. Le second commandant des gardes du roi Brook et les autres directeurs continuèrent à s’essuyer les yeux ; ils ne pouvaient pas croire qu’ils voyaient. Ils pensaient tous qu’ils étaient trop fatigués et qu’ils voyaient quelque chose.

 

C’était ……. Roi Alexander !

 

Impossible !

 

À vrai dire, avant que Fei ne retire son casque, tout le monde devinait qui pourrait être ce guerrier. Mais après avoir considéré tout le monde, même en incluant les sans-abris et les mendiants à Chambord, personne ne s’attendrait à voir le visage de leur roi !

 

Le fameux retardé mental Alexander !

 

C’est l’homme qui avait été la honte absolue de Chambord ces trois dernières années !

 

C’est lui !

 

Mais comment cela est-ce possible ?

 

Il était mortellement silencieux sur le mur de la défense.

 

Le choc que Fei avait donné aux défenseurs pour avoir enlevé son casque était dix fois plus fort que le choc qu’il leur avait donné quand il avait anéanti les deux guerriers à une étoile et blessé le guerrier à trois étoiles, Landes !

 

Après trois, quatre minutes de silence, quelqu’un accepta finalement la réalité et cria : « C’est le roi Alex … Alexander ! C’est le roi Alexander ! »

 

Ce cri réveilla tout le monde.

 

Tout le monde crut finalement ce qu’ils avaient vu, et ils avaient tous rougis et hurlaient d’excitation –

 

“Mon dieu ! C’est vraiment le roi Alexander ! ”

 

“C’est vraiment le roi Alexander !”

 

“Le roi Alexander nous a sauvés !”

 

“Vive le roi Alexander !”

 

“Longue vie au roi Alexander !”

 


Traduit de la version anglaise de Noodletown

Lien : http://www.noodletowntranslated.com/hail-the-king/hail-the-king-chapter-12/


Tous les chapitres

Chapitre précédent

Chapitre suivant